Les prélèvements sociaux sur vos retraites

Comme tout revenu, votre retraite peut être soumise à des prélèvements sociaux, sauf si vous percevez la majoration pour tierce personne, l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) ou l’allocation supplémentaire invalidité (ASI).
 

Vous êtes fiscalement domicilié en France

Selon vos revenus, 3 prélèvements peuvent être appliqués à votre retraite :
  • La contribution sociale généralisée (CSG) soumise ou non à l’impôt sur le revenu ;
  • La contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS) ;
  • La contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie (CASA) ;
  • Éventuellement la cotisation d’assurance maladie pour les bénéficiaires du régime local d’assurance Alsace-Moselle.
Vous êtes concerné par ces prélèvements si :
  • vous êtes à la charge d’un régime obligatoire français d’assurance maladie ;
  • votre revenu fiscal de référence  dépasse un certain seuil de revenus.
Ce seuil de revenus dépend de votre revenu fiscal de référence, de votre nombre de parts  fiscales et de votre lieu de résidence (Métropole, départements d’outre-mer sauf Mayotte).
 

Les différents taux de prélèvement

Le taux de prélèvement pour la CRDS est de 0,50 %.
 
Le taux pour la CSG est de 8,30 % (taux fort au 1er janvier 2018) ou 3,80 % (taux minoré) selon le montant de votre revenu fiscal.
 
Le taux pour la CASA est de 0.30 %. Elle est prélevée uniquement si vous payez la CSG taux fort.
 
 
Pour en savoir plus, consultez le tableau suivant :
 
 

Comment lire ce tableau ?

Si votre revenu fiscal de référence (RFR) est :
  • Inférieur ou égal au seuil 1 indiqué dans le tableau ci-dessous (seuil de passage pour le prélèvement de la CSG), en tant que pensionné, vous êtes exonéré de la CSG, de la CRDS et de la CASA.
  • Compris entre le seuil 1 et le seuil 2 (par exemple 22789 €, avec 3 parts fiscales), vous êtes redevable de la CSG à 3,8% et de la CRDS à 0,5%.
  • Supérieur au seuil 2 (par exemple 30 000 €, avec 3 parts fiscales), vous êtes redevable de la CSG à 8,3%, de la CRDS à 0,5% et de la CASA à 0,3%.

 

Vous êtes fiscalement domicilié hors de France

Vous pouvez être soumis à :
  • La retenue à la source de l’impôt sur le revenu ;
  • La cotisation maintenue d’assurance maladie.
 
Mis à jour le 
19/10/18
À télécharger